Dermatillomanie : une compulsion, une émotion, une résolution ?

J’ai entendu un reportage sur la dermatillomanie (compulsion à se gratter la peau pour en retirer toute impureté, toute imperfection jusqu’à l’abîmer et lui provoquer des impuretés …). Si la phase de grattage et de « nettoyage » peut apporter dans un premier temps un soulagement à l’état anxieux interne, le cercle vicieux des imperfections nettoyées qui abîment la peau encore plus rend la manie exponentielle puisque le sujet va devoir à nouveau reprendre le travail sur les nouvelles plaies et lésions.
On peut calmer l’anxiété par des médicaments, on peut éloigner le sentiment d’anxiété, on peut évacuer le stress pour un moment à l’aide de sophrologie ou de relaxation … mais la compulsion revient incessamment.

La Résolution Émotionnelle permettra grâce à la revisite de l’émotion, au fait de rejouer la scène émotionnellement gênante « jusqu’au bout », de « purger » cette émotion mal calibrée. La Résolution Émotionnelle permet au corps d’aller « au bout » de ce qu’il avait voulu faire lors du traumatisme initiale et qu’il n’avait pas pu faire. Comme si vous prévoyez de fuir devant un lion qui arrive et que vous en êtes empêché par une force inconnue. Votre énergie mobilisée, votre intention est bloquée et ne pouvant se dissiper provoque une réaction plus ou moins adaptée et/ou qui en tout va un jour devenir gênante (sinon nous n’en parlerions pas !).
à vous les personnes touchées, essayez la Résolution Émotionnelle au moment où vous sentez l’anxiété monter. Au plus petit signe, arrêtez vous et prenez 2 minutes pour faire l’exercice qui peut être vous changera la vie et vous aidera à vous libérer de ce TOC, puisque c’en est un ai-je lu sur internet.

Voyez les pages de Résolution Émotionnelle et la page du protocole pour comprendre et apprendre comment le faire. Si cela ne fonctionne pas, appelez-moi et voyons ce qu’on peut faire.

Je vous souhaite une bonne résolution et une libération pour la joie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.